dimanche 14 septembre 2014

Article de Presse La Depêche du Lot - BAN DES VENDANGES

Article de Presse

 La Dépêche du Midi Lot du 14 Septembre 2014

Albas (46)


Ils ont juré fidélité au vin de Cahors devant le tonneau de la «perpétuelle» de 1840./Photo J.-L.G.
Ils ont juré fidélité au vin de Cahors devant le tonneau de la «perpétuelle» de 1840./Photo J.-L.G.
Pour un grand discours en un grand jour comme le cinquantième anniversaire de la confrérie du vin de Cahors, il fallait un grand maître.En s'avançant solennellement sur l'estrade dressée hier au pied du château du Port d'Albas, Philippe Lejeune, grand maître de cette confrérie qui compte plus de 4 400 chevaliers, connaissait le poids des responsabilités qui pesaient sur ses épaules.
Il n'a pas failli à sa mission en n'omettant pas d'honorer les pionniers de la confrérie. «À la création, ils étaient 15, et au pays du rugby, ce ne doit pas être un hasard. 15 fiers vignerons déjà engagés avec force dans la bataille pour entrer dans la cour des grands : l'AOC (Appellation d'origine contrôlée). Leurs noms brillent dans la galaxie du vin de Cahors», a-t-il ajouté avant de les citer : «René Baldès, Robert Barrafitte, Marius Brunet, Émile Cavalié, Jean-Louis Delpouget Marcel Jouffreau, Robert Labrande, René Lolmède, Georges Pezet, Édouard Sérougne, et Joachim Teyssèdre, animés du souffle fondateur d'Abel Baudel». Des noms évocateurs de la grandeur et de la renommée du vin de Cahors, comme Jean Laffargue, Louis Reilhé, ou encore André Resseguier, Jean Pelissie et José Baudel sont venus se joindre à ce long chapelet honorifique.

L'appel d'Alain-Dominique Perrin

Le visage solennel de la cérémonie a soudain pris des traits plus graves, lorsque celui qui fut le grand maître de la confrérie en 1985, Alain-Dominique Perrin, fit parler sa passion et son sentiment. «Notre histoire est liée au Malbec. Notre vin doit être soutenu et défendu partout. En 2004, le prix du vin de Cahors en Chine était de 3,89 €. En 2014, il est égal à 2,78 €. Un prix qui monte c'est un symbole de confiance. C'est le prix de la qualité et du savoir-faire. Par pitié, il faut reprendre la main et ne pas laisser les prix s'écrouler aussi bas», a-t-il lancé avec force et conviction. «C'est un message de sagesse» a rétorqué Philippe Lejeune avant d'ouvrir la cérémonie des intronisations en ce jour ensoleillé où planaient l'ombre et le souffle des pionniers.

Vin de Cahors : 30 nouveaux chevaliers

Ils ont tous juré de «défendre et répandre» le fameux nectar. Voici, par ordre d'apparition sur l'estrade, les nouveaux chevaliers : Marc Petit, Maria Dagiel-Petit, Christian Pichoutou, Frédéric Thiollet, Richard Pellet, Philippe Verax, Jean-Charles Chapuzet, Caroline Barnshaw, Christian Maurel, François Depoux, Armelle Depoux, Christian Chauliac, Solange Chauliac, Christian Floch, Jérôme Denou, Marylène Gayral, Brigitte Ardil Soriano, Christophe Tornel, Isabelle Pelatan, Jean-Christophe Simon, Christophe Lemozit, Cwang Zhunzhun, Jacques Chavanon, Marie-Charlotte Valette, Francis Ballu, Pascal Duprat, David Girard, Françoise Blondeau, José Sobrecases et Jean-Michel Amor.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire